Merci de partager !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn

Une société adolescente…qui préfère ne pas grandir… et dieu n’a pas réponse à tout sauf a l’imaginaire

Une société adolescente qui sollicite l’instantané et le pouvoir faire…

dieu-9f871Dans un hier pas si lointain, l’homme avançait lentement avec des questions simples et des réponses déjà toutes faites.
Dieu avait tout créé ; même le non-créable un point CÉ tout.
Aujourd’hui alors que la technologie ne cesse de provoquer des changements et de braver l’inconnue, et de donner des outils et des réponses de long terme, l’homme lui court simplement pour tout ce qui est immédiat.
Pendant ce temps il permet à ceux qui le représentent et qui de toute évidence sont faits à son image de construire et d’investir dans tout ce qui est immédiat.

Tout le monde désire un monde meilleur, un monde idéal. Mais ils manquent de temps pour le faire et se disent pendant que les autres le construisent, je vais travailler pour tout avoir ce que je peux avoir et de cette façon je pourrai vivre dans ce monde meilleur et j’aurai tout.
Le but de la vie est de continuer à vivre et de permettre à la base de cette vie la reproduction sinon je ne serais pas là à écrire. Je me sens pour ce détail intimement lié à ceux avant moi et après moi. Quand on regarde les villes, les provinces, les pays, il est à se demander si les gestes, les choix, les décisions sont faits seulement pour du court terme.
Si je veux être réélue, je dois … si je veux réussir, je dois… si je veux tout avoir, je dois… et s’il reste quelques miettes de temps, alors là rêvons au futur. On est en mode créative, et on improvise, on se gargarise de vulgaire cliché qui immortalise notre présent qu’on veut de toute évidence éternel.
Je ne vieillis plus, donc je suis… je me multicularise, donc j’évolutionne… je suis moi, donc je me moitise…
Les mots sont devenus des espaces de rattrapage vers un espoir intolérable de croyance idéalistes ou défaitismes épuisant
Pour beaucoup croire est tellement plus simple que de se battre, alors on revient au point de départ ou dieu avait tout créé même le non-créable…
Avec des Trump de bassecour, des Clinton de fausses paroles, des selfies Trudeau, des Couillard anti-Québec sans oublier les croyants de la perfection Françoise David et Amir Khadir…

Dieu est probablement un choix qui sait logique comme des lunettes de soleil pour vivre en société…

 

Le Jaseur et la vie…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Merci de partager !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn