Merci de partager !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn

La sexualité de l’autre… ou le vrai plaisir de désirer

 

la sexualité

la sexualité, la sensualité, désir et femme

La sexe, la drogue c’est l’autre

Le sexe ultime c’est quand le plaisir de l’un est devenu la raison de l’autre
Quand chaque petit détail, même simple représente une douce délectation
Quand donner est la plus ultime sensation, car le toucher de l’autre est délice
Le sexe est tellement différent quand la simple pensée de l’autre est un supplice

Pour certain l’extase vient de l’équation, plus je viens, égale, donc plus je jouis
Pour d’autres plus l’autre est beau ou belle, plus je l’exhibe, plus j’ai le bonheur
L’amour pour plusieurs amène à croire que c’est elle la raison de la jouissance
L’amour pour d’autres est le décor sensuel qui permet l’ouverture, la pénétration

L’appartenance volontaire à l’autre, comme si l’autre était un temple, une religion
L’appartenance où donner éclabousse le plaisir de prendre, de recevoir, d’exploser
L’appartenance ou l’attente du toucher de l’autre, rendent nulle la sensation de jouir
L’appartenance comme étincelle ou l’orgasme de l’autre est devenu notre jouissance

Au début l’orgasme motive le désir commun, comme une simple masturbation mutuelle
Et lentement on découvre d’autres ivresses, comme le peintre qui multiplie les couleurs
Et plus tard si on s’abandonne petit à petit a son, ou sa partenaire, c’est l’autre l’aventure
Au début on court pour se glorifier, plus tard on apprivoise, on déguste, on joui au ralenti

On dit que le cognac devient meilleur en vieillissant
C’est surement une personne qui vieillissait
et était très sexuellement actif qui a écrit cet adage

Le Jaseur…

Enregistrer

Merci de partager !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn